Peinture: Klee, Macke et Moilliet de retour à Tunis

L'exposition se tient jusqu'au 14 février 2015 au musée national du Bardo à Tunis.
L’exposition se tient jusqu’au 14 février 2015 au musée national du Bardo à Tunis.

Pour fêter le centenaire du voyage des trois peintres suisses et allemands en Tunisie au mois d’avril 1914, des œuvres originales issues de ce périple sont présentées pour la première fois dans ce pays.

Une trentaine d’œuvres originales des peintres suisses et allemands Paul Klee, August Macke et Louis Moilliet sont présentées pour la première fois en Tunisie, à l’occasion du centenaire du voyage des artistes dans ce pays. Une exposition consacrée au trio a été inaugurée ce vendredi à Tunis. Le périple des compagnons, qui s’est déroulé du 7 au 22 avril 1914 – jusqu’au 19 pour Paul Klee – entre Tunis et Kairouan, dans le nord-est de la Tunisie, a marqué l’art moderne, particulièrement l’aquarelle.

Les artistes ont créé plus d’une soixantaine d’aquarelles et beaucoup de dessins durant leur séjour, qui a continué de les influencer par la suite. L’atmosphère tunisienne et la lumière particulière du nord de l’Afrique ont offert de nombreuses sources d’inspiration pour développer une peinture au centre de laquelle a été placée la couleur, considérée de plus en plus comme un élément pictural autonome. Les œuvres s’inscrivent dans les courants de l’orphisme et du cubisme. «On dénote aussi une confrontation entre l’abstrait et le figuratif typique de cette période», relève la commissaire d’exposition Anna Schafroth, historienne d’art suisse et spécialiste de ce voyage.

Plus d'une trentaine de dessins, d'aquarelles et de peintures sont présentées.
Plus d’une trentaine de dessins, d’aquarelles et de peintures sont présentés.

L’exposition, qui se tient jusqu’au 14 février 2015 au musée national du Bardo à Tunis, réunit cinq pièces du Germano-Suisse Paul Klee (1879-1940), vingt du Suisse Louis Moilliet (1880-1962) et sept de l’Allemand August Macke (1887-1914). Les visiteurs peuvent aussi découvrir des photographies d’époque, des extraits du journal intime de Paul Klee et un film retraçant le voyage. Les œuvres proviennent du Centre Paul Klee à Berne, du musée Jenisch à Vevey (VD), de trois musées allemands et de collections privées. Des conférences, tables rondes et d’autres événements sont également prévus.

«Exposition historique»
«Avec cette exposition historique, nous jetons un pont sur la Méditerranée», s’enthousiasme Anna Schafroth. Les Tunisiens connaissent surtout Paul Klee, selon elle, mais très peu August Macke et Louis Moilliet. C’est pourtant grâce à Louis Moilliet, qui s’était déjà rendu en Tunisie avant 1914, que l’expédition a été concrétisée. «Nous voulons en apprendre davantage aux Tunisiens sur cet épisode de l’histoire de l’art», souligne la curatrice. Il a été «très difficile» de réunir les œuvres dans la capitale, en raison notamment de leur fragilité, précise-t-elle.

L’exposition a été mise sur pied par l’Institut Goethe, une organisation qui promeut la culture allemande, le ministère de la Culture tunisien et les ambassades de Suisse et d’Allemagne. Elle diffère de celle qui a eu lieu à Berne au début de l’année sur le même thème. Une partie des œuvres qui sont visibles à Tunis ont aussi été présentées au Centre Paul Klee, mais près d’une dizaine sont inédites.

Une version de cet article a été publiée par l‘ats et reprise notamment par Le Matin.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.